Le Tour du silence passe par le quartier Saint-Jean-Baptiste

Les cyclistes qui prennent part au Tour du silence passent par le quartier Saint-Jean-Baptiste ce mercredi 17 mai.

Le Tour du silence est une randonnée cycliste qui a pour but de commémorer la perte des cyclistes décédés sur les routes du Québec et de sensibiliser les usagers de la route à la sécurité, tant celle des cyclistes que celle des automobilistes et des piétons. D’après Louis Barbeau, président de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC), il s’agit « d’une occasion pour rappeler à tous les usagers de la route, cyclistes inclus, que nous avons une responsabilité collective afin d’assurer une saine cohabitation et qu’il est possible de partager la route ».

Le Bourdon 600×100

Le quartier Saint-Jean-Baptiste est un secteur dangereux pour les piétons et les cyclistes, comme le montre la Carte interactive des accidents impliquant des piétons et des cyclistes. Dans une perspective où le nombre de déplacements actifs tend à augmenter, il y a donc place à amélioration, et ce, même si les tendances sont encourageantes, afin de permettre au plus grand nombre possible de personnes de se déplacer en toute sécurité.

Si vous souhaitez obtenir de l’information au sujet du Tour du silence, l’organisatrice de l’événement à Québec est madame Stephany Alexia Dubeau. Il est possible de la joindre par courriel ou encore par téléphone au (418) 878-4135. Pour information ou pour participer, cliquez ici.

Entraves à la circulation

Afin de permettre un déplacement sécuritaire pour les participants du Tour, une escorte policière les accompagne afin de contrôler la circulation. Le Tour du silence emprunte le boulevard René-Lévesque vers l’est de l’Université Laval au Parlement de 18h30 à 19h, puis revient en sens inverse sur la Grande-Allée, direction ouest (chemin Saint-Louis – boulevard Laurier) de 19h à 19h30.

L’itinéraire détaillé est le suivant :

  • Départ du campus de l’Université Laval, avenue du séminaire (direction sud) à 18h30,
  • à gauche sur la rue de l’Université (direction est),
  • à gauche sur le boulevard René-Lévesque (direction est),
  • à droite sur l’avenue Honoré Mercier (direction sud),
  • à droite sur la Grande-Allée (direction ouest), puis chemin Saint-Louis et boulevard Laurier,
  • à droite à l’entrée de l’Université Laval (direction nord),
  • à gauche sur l’avenue des Sciences humaines, puis continuer sur l’avenue de la Médecine,
  • à droite sur la rue de la Terrasse (direction est),
  • à droite sur l’avenue des Sciences humaines (direction sud),
  • Fin de la randonnée au stationnement du 2325, allée des Bibliothèques.

La sécurité routière, l’affaire de tous

Depuis 2003, le nombre de décès sur les routes du Québec a diminué, mais demeure encore préoccupant. Le bilan n’a pas évolué de la même manière pour tous les usagers de la route. Ainsi, la tendance du nombre de décès chez les utilisateurs de véhicules motorisés (automobilistes, motocyclistes et conducteurs et passagers de véhicules de gros gabarit) est en diminution de près de 60% en 14 ans. Chez les piétons, la tendance est moins marquée (baisse d’environ 40%) tandis qu’elle l’est encore moins chez les cyclistes (baisse de 33%). Les données pour compiler ces tendances ont été extraites des Bilans routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec:

Tendance des décès – Cyclistes

Tendance des décès – Piétons

Tendance des décès – Véhicules motorisés

Par | 2017-05-31T09:45:20+00:00 17/05/2017|Catégories : Mobilité durable|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Willem Fortin
Je suis le père de quatre enfants que ma conjointe et moi avons élevés en ville. Contrairement à la croyance populaire, nous demeurons convaincus que le centre-ville est un milieu parfait pour les enfants. En plus de pouvoir se déplacer facilement de la maison à l'école, ils acquièrent une grande autonomie pour tous leurs déplacements: d'une slush achetée au dépanneur à la visite chez des amis, ils sont capables de tout faire par eux-mêmes. De toute façon, nous avons renoncé à avoir une voiture depuis belle lurette! Mes textes portent sur la vie de famille en ville et sur la mobilité active et en transports collectifs.

Laisser un commentaire