Le marché Saint-Olivier dans le faubourg

Remontons quelques années en arrière, à l’angle de Saint-Olivier et de Saint-Augustin, quand il y avait encore le marché Saint-Olivier…

Cet endroit a quelque peu évolué, et le marché a depuis été remplacée par un immeuble à logements. L’épicerie que l’on voit à droite existe encore, et a été récemment remplacée par la boutique Collage, dont nous avons déjà parlé… Si ce n’est la disparition du marché Saint-Olivier, on peut constater que l’endroit a peu évolué depuis près de 70 ans. L’espace vert est toujours aussi réduit.

Le Bourdon 600×100

L’espace vert au carrefour et de la côte d’Abraham dans le quartier St-Jean-Baptiste. On voit des rails de tramway en premier-plan. Source: Ville de Québec, Domaine public.

Le bâtiment qui abrite aujourd’hui Collage Déco et trouvailles et auparavant une épicerie, a été construit entre 1845 et 1848, et n’a pas subi beaucoup de modifications depuis cette époque.

A l’intersection des rues St-Augustin et St-Olivier dans le quartier St-Jean-Baptiste en hiver. Photographie datée du 8 janvier 1964. Source: Ville de Québec, droits réservés.

À l’intersection des rues St-Augustin et St-Olivier dans le quartier St-Jean-Baptiste en hiver. On y voit une bicyclette. Photographie datée du 8 janvier 1964. Source: Ville de Québec. Droits réservés.

l’intersection des rues St-Olivier et St-Augustin, à proximité de la côte d’Abraham, dans le quartier St-Jean-Baptiste. On voit des rails de tramway en premier-plan. Photographie datée du 30 octobre 1944. Source: Ville de Québec. Domaine public.

Par | 2017-10-03T15:55:24+00:00 26/08/2017|Catégories : Histoire et patrimoine|Mots-clés : |2 Commentaires

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

2 Commentaires

  1. Suzanne Cotte 26 août 2017 à 23 h 23 min- Répondre

    Merci, Madame Lamare de publier toutes ces informations intéressantes sur l’histoire du faubourg..
    Suzanne Cotte

    • Pascaline Lamare 26 août 2017 à 23 h 25 min- Répondre

      Avec plaisir! Les archives de la Ville sont passionnantes, autant les montrer à tous 🙂

Laisser un commentaire