Un portrait trompeur de Saint-Jean-Baptiste

Depuis 2009, nous constatons que 68 commerces ont cessé ou déplacé leur activité dans Saint-Jean-Baptiste. Toutefois, l’auteur néglige de dire que d’autres ont ouvert leurs portes : entre 2013 et 2016, le nombre d’entreprises a augmenté de 45 au net. Ça, c’est la réalité. À titre d’exemple, la Duchesse d’Aiguillon, citée dans la liste des fermetures, a déménagé son commerce de quelques rues pour agrandir sa capacité de vente. […]

Depuis 2013, c’est près de 400 000 $ que la Ville a accordé en subvention à la Société de développement du Faubourg. Mon administration a à coeur que ce quartier rayonne. Nous avons de plus accordé un montant de 150 000 $ pour des projets de développement et d’animation spécifiques à ce secteur.

Point de vue du maire Labeaume, paru dans Le Soleil du 6 septembre 2017.

Par | 2017-09-09T13:02:08+00:00 07/09/2017|Catégories : Revue de presse|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.