La Ville entame les démarches pour acquérir l’Îlot Saint-Vincent-de-Paul

La Ville de Québec annonce qu’elle entame dès aujourd’hui les procédures pour acquérir, de gré à gré ou par expropriation, l’Îlot Saint-Vincent-de-Paul, situé à l’angle de la côte d’Abraham et de l’avenue Honoré-Mercier, et la Maison Pollack.

« Maintenant que nous disposons des outils pour intervenir, nous procéderons aux acquisitions de ces deux propriétés dans les meilleurs délais, a mentionné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Nous interviendrons rapidement afin que ces deux terrains retrouvent un aspect reflétant tous les efforts mis à la préservation du patrimoine et au rayonnement de notre ville. Dans un cas, un lot vacant situé en plein cœur de la ville affecte grandement le paysage urbain, soit l’Îlot Saint-Vincent-de-Paul. Nous avons mentionné à plusieurs reprises que ces situations étaient inacceptables; nous allons de l’avant aujourd’hui. »

Le Bourdon 600×100

Des modifications ont été apportées récemment au Programme particulier d’urbanisme de la colline Parlementaire permettant à la Ville de se porter acquéreur des deux lots, de gré à gré ou par expropriation. Ces modifications sont entrées en vigueur en juillet dernier. Le dossier de l’Îlot Saint-Vincent-de-Paul est suivi de près par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, qui a notamment lancé un concours d’architecture cet été pour imaginer l’endroit, et qui mène depuis plusieurs année un travail sur cet espace. Réclamant l’expropriation, le ComPop s’appuie également sur une consultation populaire qui avait fait ressortir des besoins pour un parc, du logement social et un jardin communautaire.

Par | 2017-09-16T16:14:16+00:00 14/09/2017|Catégories : Aménagement du territoire|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Laisser un commentaire