A l’angle de Saint-Olivier et Sainte-Madeleine

C’est aujourd’hui un stationnement, où poussent deux arbres un peu frêles. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Auparavant, on y trouvait un bâtiment, où se tenait une cordonnerie, la Universal Shoe Repair Reg’d. Avez-vous connu cet édifice?

Marcel Gagnon, qui a vécu dans le Faubourg, a bien connu ce bâtiment. “La cordonnerie était à mon grand-père côté maternel Fiset. Comme on la voit la bâtisse était rongée par les années, nous étions très pauvre et vivions à l’étage 8 entassés dans un 4 pièces, pas d’eau chaude, pas de douche ni de bain, c’était un vrai repère à rats nous entendions les pigeons dans l’entrepôt, aux alentours du début des années 60 mon père payait 12.00 $ par mois, en 1964 nous sommes déménagé puis tout ça fut détruit à cause de la dangerosité de ses murs”.

Le Bourdon 600×100

Par | 2017-09-23T11:34:52+00:00 20/09/2017|Catégories : Histoire et patrimoine|Mots-clés : |1 Comment

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Un commentaire

  1. Marcel Gagnon 22 septembre 2017 à 23 h 21 min- Répondre

    Si je la connais, la cordonnerie était à mon grand-père côté maternel Fiset. Comme on l’a voit la bâtisse était rongée par les années, nous étions très pauvre et vivions à l’étage 8 entassés dans un 4 pièces, pas d’eau chaude, pas de douche ni de bain, c’était un vrai repère à rats nous entendions les pigeons dans l’entrepôt, aux alentours du début des années 60 mon père payait 12.00 $ par mois, en 1964 nous sommes déménagé puis tout ça fut détruit à cause de la dangerosité de ses murs.

Laisser un commentaire