Des bourgeois dans le Faubourg

Le faubourg Saint-Jean, malgré son caractère populaire et canaille, a longtemps eu ses bourgeois. Les Dussault, par exemple, qui ont élu domicile sur la rue Saint-Jean pendant trois générations. C’était des bourgeois au sens propre, bourgeois comme dans membre de la bourgeoisie, patron, capitaliste.

Tout commence en 1841, quand un certain Barthélémi Houde a fondé une compagnie, les tabacs B. Houde. Au départ, il ne s’agissait que d’une simple boutique. Seulement, de fil en aiguille elle a pris de l’expansion, d’une boutique on passe à deux. M. Houde trouve un adjoint puis un gendre chez l’un de ses commis, François Xavier Dussault, qui marie sa fille Adélaïde. En 1873, les deux hommes deviennent des associés.

Le Bourdon 600×100

La compagnie continue de prendre de l’expansion. De marchand de tabac on passe à frabricant. La boutique de la rue Sainte-Claire est transformée en manufacture. Tabac B. Houde et cie devient l’une des plus grandes entreprises de tabac du Canada.

En 1880, quand les Dussault décident de se faire construire une résidence, elle se doit de refléter leur puissance (on dit qu’à l’époque c’était l’une des familles les plus riches du Canada). Ils engagent l’architecte Joseph Ferdinand Peachy, celui qui a fait l’église en face, alors président de l’association des Architectes du Québec. Ce dernier leur a littéralement construit un château. Les Dussault l’ont habité jusque dans les années 1940, époque à laquelle les Sœurs de Jeanne d’Arc l’ont acquise. En 1999 le «Château du faubourg» a été restauré et transformé en auberge.

En ce qui concerne la compagnie, elle a été vendue en 1903 à des intérêts américains. De fusion en fusion Tabac B. Houde et cie est devenu l’un des éléments constitutifs de la compagnie Imperial Tobacco. En 1956 la manufacture a quitté le faubourg pour aller s’installer dans le parc industriel Saint-Malo. La marque B. Houde est définitivement disparue en 1970.

Article paru sur le blogue Québec comme si c’était la Havane, et reproduit avec l’autorisation de l’auteur.

Par | 2017-10-08T15:45:31+00:00 02/10/2017|Catégories : Histoire|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Nicolas Lefebvre Legault
Photographe amateur armé d'un Galaxy S5. J'ai un faible pour les scènes de rue, les belles bâtisses et les graffitis... (oh, et la bouffe aussi).

Laisser un commentaire