Cap-aux-Diamants: un district électoral disputé

Le district électoral de Cap-aux-Diamants sera le plus disputé de Québec lors des élections municipales. Pas moins de sept candidats sont en effet en lice pour le siège de conseiller, dans l’espoir de succéder à Anne Guérette qui se présente à la mairie.

Nous avons fait parvenir un questionnaire aux candidats, incluant notamment des questions que vous nous avez fait parvenir. Nous remercions d’ailleurs tous les candidats qui ont bien voulu donner suite. Vous verrez leurs réponses sur les prochains jours, au rythme d’un par jour (sauf samedi et dimanche). Nous espérons qu’elles vous permettront d’éclairer un peu plus votre choix. La semaine prochaine, vous pourrez également lire les entrevues réalisées par l’InfoBourg, lorsqu’il sera distribué.

Le Bourdon 600×100

Ndlr: la photo d’illustration est, bien évidemment, une photo d’archive. Par équité envers tous les candidats, nous avons choisi d’illustrer cet article en faisant un clin d’œil au passé…

Les enjeux de cette élection

Les enjeux sont connus, et les candidats à la mairie ont eu l’occasion de s’exprimer ou de faire des annonces à ce sujet : mobilité, réseau de transport, taxes, verdissement, et plus localement, un lien entre la haute-ville et la basse-ville, la question des logements AirBnB, l’éventuelle construction d’un parc sur l’ancien Patro Saint-Vincent-de-Paul, limitation de vitesse. Mais qu’en est-il de l’église Saint-Jean-Baptiste, des trottoirs, de la vie de quartier? Notre questionnaire avait pour but d’en savoir un peu plus sur les positions des uns et des autres.

Autre enjeu : la participation. En 2013, la participation était de 54,9% à Québec, et 55,83% dans Cap-aux-Diamants (8397 suffrages exprimés sur un peu plus de 15.000 électeurs). Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a d’ailleurs lancé le 9 octobre une campagne publicitaire pour inciter les électeurs à se rendre aux urnes le 5 novembre.

En 2013, lorsque seuls Anne Guérette (Démocratie Québec) et Frédéric Poitras (Équipe Labeaume) s’affrontaient, Anne Guérette avait remporté les élections avec 55% des voix. Avec 6 adversaires en 2017, Jean Rousseau, colistier d’Anne Guérette, doit faire face à une élection beaucoup plus disputée qu’en 2013.

Qui sont-ils?

Nous en avions présenté cinq le 22 septembre dernier. Maud Rusk, qui se présente pour Équipe Labeaume, a vécu seize ans dans Saint-Jean-Baptiste, et est la seule femme se présentant dans le district. Simon Domingue est le plus jeune des candidats, et possède également une expérience d’administrateur au sein du Conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste. Il réside dans le Faubourg, et se présente au nom d’Option Capitale Nationale.

Jean Rousseau, qui se présente pour Démocratie Québec, a été président du Comité des citoyens du Vieux-Québec. En tant que colistier d’Anne Guérette, si cette dernière échoue à la mairie, il lui cédera sa place au sein du Conseil municipal. François Marchand, qui fit la course à la chefferie de Démocratie Québec, se présente en tant qu’indépendant. Il vit et travaille dans le Vieux-Québec.

Christian Lachance, qui se présente pour Québec 21, réside dans Beauport, et fréquente le district quotidiennement depuis des dizaines d’années. Jean-Luc Rouckout, qui se présente pour l’Alliance citoyenne de Québec, vit au Québec depuis treize ans, et s’est déjà présenté dans Louis-Hébert pour Équipe autonomiste à l’occasion d’une élection législative partielle. Son activité de chauffeur de taxi l’amène à fréquenter quotidiennement les quartiers centraux. Le dernier candidat, François Talbot, se présente comme candidat indépendant.

Voici l’ordre de publication des réponses des candidats (obtenu par tirage au sort parmi les réponses déjà obtenues) :

Par | 2017-10-22T17:40:42+00:00 16/10/2017|Catégories : Vie politique|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Laisser un commentaire