Källa Massothérapie, bien-être sur Saint-Jean

Les amateurs de bien-être en ville seront ravis d’apprendre qu’un nouveau salon de massothérapie a ouvert dans le Faubourg : Källa Massothérapie opère depuis quelques jours sur Saint-Jean, dans un local qui fleure le calme et la nature.

Derrière Källa Massothérapie, on trouve les beaux sourires de Jessica Desbiens-Gagnon et Noémie Dumont-Lévesque, deux jeunes massothérapeutes pleines d’énergie dont la philosophie s’articule autour du bien-être global des personnes qui passent sous leurs mains. En moins de deux semaines, elles ont aménagé l’ancien atelier de couture du 629 rue Saint-Jean pour en faire un doux cocon qui sent bon le bois et la douceur de vivre.

Le Bourdon 600×100

Elles travaillaient toutes les deux dans un centre de massothérapie en basse-ville, qui a fermé il y a un mois. Ni une ni deux, elles ont décidé de continuer à prendre soin des autres en se lançant dans l’aventure, avec la volonté affichée de rester en centre-ville. Le 4 octobre, le local était trouvé. Deux semaines plus tard, c’était l’ouverture! Une ouverture qui a été rendue possible grâce au soutien de la communauté dont elles ont bénéficié, et qui les a aidées à aménager le local. Elles voulaient un endroit qui leur ressemble, en harmonie avec leurs valeurs et leur choix s’est naturellement posé sur Saint-Jean-Baptiste, où Jessica a résidé plusieurs années, et où l’on peut tout faire à pied.

Retour aux sources

Le nom de Källa (prononcé « challa ») n’a pas été choisi au hasard : pratiquant le massage suédois, elles ont choisi un mot… suédois, signifiant « source ». Une façon pour les massothérapeutes de rappeler leur vision du massage : un moment pour se ressourcer, ou pour aller à la source des maux… Et pour s’abreuver (à la source!), on pourra profiter des tisanes maison de Jessica, qui a cueilli des plantes tout l’été.

L’une des deux salles de massage. Photo: courtoisie.

Formées pour l’une à l’Académie de massage de Sainte-Foy et pour l’autre à l’École L’attitude (sur Crémazie), elles sont toutes deux massothérapeutes, membre de la Fédération québécoise des massothérapeutes agréés ou de Mon Réseau +. Elles s’adaptent aux besoins des gens et se veulent très à l’écoute des personnes et de leurs besoin, pour les considérer dans leur ensemble. On est ici pour prendre son temps, un temps à soi, pour s’arrêter, respirer. Les mains s’adapteront, que l’on souhaite un massage en douceur ou plus thérapeutique en profondeur, sans distinction d’âge ou de condition physique, seul, ou en duo.

Un projet intégré à la communauté

Elles ont envie de collaborer avec des studios de yoga, d’offrir des ateliers au sein du studio, d’herboristerie, d’aromathérapie ou de santé alternative, en collaboration avec d’autres acteurs locaux. Si vous vous y connaissez, allez à leur rencontre! Et pourquoi pas dès ce soir : ce vendredi 20 octobre, vous êtes invité.es à la soirée d’ouverture, en mode 5 à 7, pour visiter les lieux, profiter de petites bouchées et breuvages, tout en écoutant de la musique live aux saveurs orientales. Ce sera également l’occasion de découvrir les délicats tableaux de Gabrielle Cloutier, qui ornent les murs du salon (qu’on aurait bien emportés pour décorer notre chez-nous, mais on a résisté fort, très fort).

Par | 2017-10-23T08:46:30+00:00 20/10/2017|Catégories : Art de vivre et consommation, Santé et soins|Mots-clés : |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Laisser un commentaire