Mes crampons, mes amours!

Certaines journées hivernales, pour ne pas dire toutes, font de nos trottoirs des terrains de glisse non désirés. Dans ces cas-là ils n’ont rien à envier à la patinoire place d’Youville.

À défaut d’avoir une auto à chausser pour l’hiver, ce sont mes pieds qui profitent de chaussures adaptées aux conditions hivernales. J’attends rarement le 15 décembre!

Le Bourdon 600×100

Il y a quelques années j’ai eu le privilège de faire “ziiiip” sur une plaque de glace. Non, ce n’était pas dans Saint-Jean-Baptiste, car ces sournoises plaques sont partout. Comme le pingouin malchanceux sur sa banquise, j’ai donc glissé, sans grâce, suffisamment mal pour que mon coccyx ne s’en relève pas. J’ai la chance de travailler, la majeure partie du temps, debout ce qui m’a aidé à récupérer dans les semaines qui ont suivi. Malgré que la mémoire soit une faculté qui oublie, cette aventure n’est pas partie aux oubliettes, loin de là.

Forte de cette expérience je suis depuis une fan inconditionnelle des crampons. Peu importe le look que ça donne, je m’en moque, j’ai choisi la sécurité. Je les ai (presque) tous essayés et mes préférés sont ceux que j’ai trouvé cette année. En friperie (et oui), j’ai dégoté une paire de bottes (neuves!) équipées de crampons (même pas remarqués à l’essai). Je les appelle mes “BatBoots” et je capote dessus tant elles sont pratiques. L’avantage est que les crampons disparaissent facilement dès que la surface n’est plus glissante ou lorsque je rentre dans les magasins (pitié pour leur planchers). Par contre, j’ai encore des crampons classiques dont je chausse mes autres souliers au besoin. Vous en trouverez facilement à notre quincaillerie Saint-Jean-Baptiste.

Pour les plus téméraires qui continuent la course à pied en hiver, sachez que Le coureur nordique peut aussi équiper vos chaussures de courses (et de marche!). Pour moins de 2$ le “crampon” vous aurez vous aussi des “BatSouliers” (mais non rétractables).

Que demander de mieux? Des trottoirs déglacés peut-être? Moi, je me suis dit que la poule aurait des dents avant. Il faut savoir que les urgences de Québec reçoivent énormément de personnes ayant chuté sur la glace. À bon entendeur…

Alors, êtes-vous “game” de vous chausser de crampons?

Par | 2017-12-05T21:31:22+00:00 30/11/2017|Catégories : Art de vivre et consommation|Mots-clés : , , , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Isabelle Goarin
Québécoise d’adoption, et en amour avec ma ville depuis 2002, je suis particulièrement fière de vivre, travailler et consommer Saint-Jean-Baptiste depuis 2014. Travailleure autonome depuis 2005, curieuse d’histoire et de culture, cofondatrice du Bourdon média collaboratif, je m’implique aussi au niveau communautaire. J’ai développé au fil des ans un intérêt particulier pour le développement durable (zéro déchet, économie circulaire, consommation collaborative)

Laisser un commentaire