Nouveau plan de lutte contre les graffitis de la Ville de Québec

La Ville de Québec a commencé à mettre en place depuis 2017 un nouveau plan de gestion des graffitis. Un plan qui intègre des pratiques développées notamment par le conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste (comme le prêt de trousse de nettoyage), et qui a pour objectif d’améliorer la gestion et le contrôle des graffitis, en associant à la fois prévention et intervention.

C’est en 2015 que le service de police de la Ville de Québec fait appel au directeur de l’arrondissement de la Cité-Limoilou pour lui faire part d’une problématique relative à la prolifération des graffitis dans les quartiers centraux, un enjeu soulevé au même moment par Graff’Cité. C’est d’ailleurs au printemps 2015 que le conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste lançait l’initiative des trousses de nettoyage. Le nouveau plan de la Ville est le résultat de multiples consultations réalisées en 2016, de rencontres avec les neuf conseils de quartiers (centraux), des SDC, des graffiteurs, et d’évaluations de modèles mis en places par d’autres villes.

Et les quartiers centraux en ont bien besoin! Rien que dans le Faubourg, la surface couverte est passée de 15.161pi² à 18.502pi² (soit +18%) en un an. Dans les quartiers centraux, l’augmentation est de 30%. Le plan annoncé vise à agir sur les facteurs qui contribuent à l’apparition d’un graffiti: la surface-cible, l’occasion, la motivation.

En mettant l’accent sur le nettoyage rapide, l’embellissement de la Ville par l’art urbain et en améliorant la cohésion communautaire, la Ville souhaite voir diminuer le phénomène de manière durable. Elle se dote ainsi d’une page Internet dédiée (https://www.ville.quebec.qc.ca/graffiti, non encore actif à la date où nous publions), et développera plusieurs outils de sensibilisation et de signalisation. Au niveau de la prévention, il est prévu que la Ville distribue des vignes et lierres gratuitement aux citoyens qui désirent couvrir les zones à risque.

La Ville prévoit également de promouvoir l’art urbain, pour permettre aux graffiteurs de s’exprimer “en toute légalité”. Des projets-pilote d’implantation de murs légaux devraient d’ailleurs être annoncés prochainement, et implantés en mai 2018. Les lieux pourraient être l’îlot Fleurie, le Skateparc Parc Victoria, et le Parc Dollard Des Ormeaux. Et bien que le Faubourg soit très touché par le phénomène, il n’est pas prévu d’y installer de mur légal, faute de surface assez grande pour en accueillir un.

Par | 2018-02-13T20:33:27+00:00 23/01/2018|Catégories : Aménagement du territoire|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.