Les après-midi du mercredi ne se passent pas en classe à l’école Saint-Jean-Baptiste. Les horaires de la semaine sont organisés pour laisser du temps à d’autres formes d’apprentissage.

Il y a du sport, des ateliers, de l’art plastique, mais aussi de la cuisine. Oui, de la cuisine. Toutes les activités sont sous la responsabilité du service de garde qui compte pas moins de 14 éducatrices.

À lire dans Le Soleil, le 7 avril 2018.