Passage Olympia: inauguration pluvieuse mais heureuse

Le temps capricieux n’aura pas découragé les dizaines de personnes présentes lors de l’inauguration officielle du Passage Olympia ce 28 juillet. La toute première “Place éphémère” du Faubourg était un aménagement urbain visiblement attendu, et qui semble satisfaire tous ceux présents hier soir, ou qui en profitent déjà depuis plusieurs jours.

Projet porté par la SDC Quartier Saint-Jean-Baptiste, qui en a reçu le mandat de la Ville de Québec, et a travaillé en collaboration avec le Comité Populaire et le Conseil de quartier (ainsi que Le Bourdon, pour la partie historique notamment), la nouvelle place éphémère est un projet qui souhaitait répondre aux demandes exprimées à la fois par les résidents, les familles et les commerçants du quartier. Les places éphémères font partie d’un programme de la Ville, qui permet de tester des aménagements urbains, pour éventuellement les pérenniser. Comme on le constate à la vue des arbres plantés dans le Passage, des terrasses de bois solidement installées, et de la murale de Fred Jourdain qui est faite pour durer trois ans, le qualificatif “éphémère” n’est pas le plus adapté. Et, en attendant que la rue des Zouaves devienne une rue partagée un jour, ce projet d’aménagement urbain a su aboutir en quelques mois. Financé en grande partie par la Ville, mais également par Industrielle Alliance, dont les locaux se situent Place Québec en amont du Passage Olympia, la structure devrait résister à l’hiver.

Alors que les notes de musique de Philippe Gagné avaient réussi à ramener le soleil et que les bouchées venaient de circuler, Marie-Noëlle Bellegarde-Turgeon, nouvelle directrice de la SDC, prenait le micro. Non pas pour un discours long et protocolaire, mais pour des petits mots chaleureux comme le soleil enfin revenu. Les premiers pour Gabrielle Ferland (coordonnatrice aux communications à la SDC) qui avait tout réglé pour cette inauguration, le Comité populaire, le Conseil de quartier, et Le Bourdon du Faubourg, qui ont participé à l’élaboration de ce qui devenait le Passage Olympia.

Mme Bellegarde-Turgeon saluait la présence du chef de l’opposition officielle à la Ville de Québec Jean-François Gosselin, et aussi des deux candidates aux élections d’octobre à Taschereau, Catherine Dorion (QS) et Diane Lavallée (PQ). Elle saluait aussi les absents en les remerciant pour leur travail: André Plante, qui à la Ville avait tout orchestré mais se trouvait en vacances, Fred Jourdain, l’artiste auteur de la grande murale du Passage Olympia, et l’architecte paysagiste François Courville, qui avait su veiller à ce que tout soit fini à temps, et l’avait aussi accompagnée lors des entrevues. Ainsi que pour la firme ABG Construction, qui a travaillé même sous les fortes chaleurs ces dernières semaines pour réaliser ce lieu désormais rendu à tous.

Les aménagements réalisés remportent l’adhésion du public. Louis Dumoulin, président du Conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste, s’est montré particulièrement enthousiaste. “Ce que j’aime, c’est la qualité [des installations], et la grande part réservée aux végétaux, c’est un bon geste. On pourrait même faire pousser du lierre sur les murs” déclare celui pour qui la canopée dans Saint-Jean-Baptiste est une préoccupation constante. Des résidents de Montcalm, qui s’étaient déplacés pour l’occasion, ont dit apprécier beaucoup l’endroit, et, visiblement, les résidents s’approprient d’ores et déjà le Passage, qui sera régulièrement animé au cours de l’été. S’il fallait trouver quelque chose à redire, on soulignerait juste le manque de supports à vélo à proximité. Pour le reste, pari réussi pour le Passage Olympia!

La programmation des activités du Passage sera régulièrement mise à jour sur la page Facebook du Passage.

P. Lamare avec F. Abitbol.

Par | 2018-08-02T20:30:05+00:00 29/07/2018|Catégories : Urbanisme et travaux|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.