Projet immobilier sur le site Saint-Louis-de-Gonzague: consultation publique le 22 octobre

Le projet immobilier de GM Développement sur l’îlot Saint-Louis-de-Gonzague, dont nous vous parlions en juillet 2017, fera l’objet d’une consultation publique le 22 octobre prochain, en vue de modifications à apporter au Programme particulier d’urbanisme (PPU) pour la colline Parlementaire.

Le site visé comprend actuellement deux bâtiments à valeur patrimoniale considérée comme supérieure. Situé en contrebas, le Foyer Nazareth date de la fin des années 1860, et faisait partie de l’ensemble conventuel des Sœurs de la charité. Il fut ensuite recyclé en résidences pour personnes âgées, et est désaffecté depuis 2010. Saint-Louis-de-Gonzague a été construit en 1898, afin d’y accueillir un pensionnat. L’annexe du côté est construite en 1940, et l’école s’y installe, avant de déménager à Lebourgneuf en 2010. Le bâtiment accueille toujours quelques espaces à bureaux pour les besoins de l’administration du centre hospitalier.

Le projet

Une grande partie du site devrait être réservée pour des espaces verts (courtoisie GM Développement, 2017).

Difficile à ce stade de savoir si le projet ressemblera visuellement aux quelques esquisses qui avaient été présentées en juillet dernier (voir ci-contre). Il propose toutefois bien de prolonger de deux nouvelles ailes le bâtiment abritant l’ancienne école et son gymnase et de relier ces bâtiments à la maison Nazareth localisée en contrebas.

Conformément au projet initial, l’immeuble comportera plus de 200 unités résidentielles desservies par un stationnement souterrain de près de 260 cases.

Un dégagement sera préservé entre le mur des fortifications et le bâtiment. L’espace boisé existant au coin des rues Richelieu et des Glacis sera également aménagé en espace vert, accessible au public. La majeure partie du projet aura une hauteur de 22 m, soit la hauteur actuelle de l’ancienne école et du Foyer Nazareth. Une portion en hauteur sera localisée en front de la rue Richelieu, dans le prolongement ouest de l’ancienne école.

Le projet déroge principalement sur la hauteur. Il est demandé de permettre une hauteur globale de 22 mètres sur l’ensemble du site (la hauteur maximum permise par le PPU à cet endroit est de 16 mètres). Cette hauteur correspond à la hauteur actuelle de l’ancienne école et à celle de l’ancien Foyer Nazareth.

Les édifices projetés vont de 5 à 11 étages, en fonction de la pente du terrain. Pour les portions en hauteur projetées sur le site, des surhauteurs sont demandées. Celles-ci correspondent à 35 mètres sur 16 % de l’emprise au sol du bâtiment projeté et à 32 mètres sur 21 % de l’emprise au sol de ce même bâtiment.

De plus, d’autres normes seront ajustées, comme celles d’augmenter le pourcentage minimal d’aire verte à 50 % et d’appliquer la norme de grands logements afin de favoriser l’attrait des familles dans le secteur. Ainsi, un minimum de 40 % des logements dans un bâtiment principal devra comprendre au moins deux chambres ou avoir une superficie de plancher minimale de 85 mètres carrés et un minimum de 10 % de ces logements (soit une vingtaine de logements) doit comprendre au moins trois chambres ou avoir une superficie de plancher minimale de 105 mètres carrés. La location d’une chambre à une clientèle de passage (31 jours et moins) sera prohibée.

« Les projets proposés par les promoteurs viennent appuyer la vision d’aménagement et répondent aux objectifs du plan d’action de la Table de concertation du Vieux-Québec qui vise à augmenter de 500 le nombre de résidents permanents d’ici 2021, a mentionné Mme Marie‑Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Il est essentiel de maintenir un milieu de vie de qualité pour la population résidente et de consolider, à long terme, le cadre bâti du secteur. »

La population sera consultée

Le conseil d’arrondissement de la Cité-Limoilou a donné son aval le 10 septembre dernier. Une demande d’opinion au Conseil de quartier du Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire aura lieu le mardi 9 octobre à 19h à l’École des Ursulines, suivie d’une assemblée publique de consultation le 22 octobre, à 19h30 à l’Hôtel de ville de Québec (rue des Jardins). Ce sera sans doute l’occasion d’en savoir plus sur l’aspect visuel du projet, et s’il intègre des logements abordables.

Par | 2018-10-08T19:15:24+00:00 02/10/2018|Catégories : Aménagement du territoire|Mots-clés : , |2 Commentaires

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

2 Comments

  1. […] globale de 22 mètres sur l’ensemble du site quand le PPU n’en n’autorise que 16 (lire ici notre article précédent pour le détail des modifications […]

  2. Marc Coté 21 octobre 2018 à 15 h 37 min - Répondre

    Excellent résumé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.