Cabaret festif 100% Saint-Jean-Baptiste: petits bonheurs pour les yeux et les oreilles

C’est dans le cadre des Journées de la participation citoyenne que s’est tenu, le 7 octobre, un cabaret festif mettant en avant des artistes locaux ou qui ont bien connu le quartier. Le programme était diversifié, et le public au rendez-vous. Bien lui en a pris, car ce fut une soirée participative! Retour en photos sur cet événement.

Une cinquantaine de personnes se sont déplacées en ce gris dimanche d’octobre pour assister à plusieurs numéros, allant de la poésie à la performance, en passant par de la musique ou de la danse. Animée par Alice Guéricolas-Gagné (dont le livre Saint-Jambe sera d’ailleurs lancé ce samedi), les artistes se sont succédés à un bon rythme, et l’on a regretté que certaines performances ne soient pas plus longues.

 

Regardez cette publication sur Instagram

 

Ce soir, le cabaret festif 100% #sjb débuté avec un trio, composé de Melina Kerhoas, Melaine Freud, et Guillaume Martel Simard. En direct de La Ninkasi.

Une publication partagée par Le Bourdon du Faubourg (@bourdonfaubourg) le

Photo PL

Le trio formé de Mélina Kerhoas (projecteur), Melaine Freud (contrebasse) et Guillaume Martel-Simard a ouvert la soirée avec une performance toute en délicatesse, faite de projections et de musique hypnotisantes. Mélina Kerhoas, que l’on retrouve également dans le projet artistique 100% SJB “les tyroliennes Saint-Jambiennes”, parvient à faire naître tout un univers sur un outil totalement désuet et néanmoins parfait pour l’occasion.

Tout en contant, le couscous se préparait… Photo PL.

Le spectacle s’est poursuivi avec le conteur Wahmed Ben Younès, passé de Kabylie à Saint-Jean-Baptiste (il fut éducateur de la garderie Montessori sur Latourelle), pour s’implanter dans Bellechasse et y devenir fermier. Un étonnant parcours auquel son conte, “le couscous de ma mère” faisait écho, et qui a nourri, au sens propre comme au figuré, toute l’assistance ce soir-là.

Photo PL.

Hélène Matte et son complice guitariste et vielliste Michel Côté, ont enchaîné en entraînant le public dans des poèmes en colimaçon, chants inspirés de l’Ars Trobars, l’art des troubadours. Il s’agissait d’une première pour Hélène Matte, “poète issue des arts visuels qui dit, artiste plasticienne qui écrit” bien connue dans le Faubourg, et Michel Côté, qui n’étaient pas seuls… “nous sommes au moins quatre [avec les instruments ndlr], plus nos fantômes, donc ça fait du monde”.

Photo PL.

Vous pouvez sortir dehors et crier mon nom, c’est un peu plus long, mais ça marche quand même”. Ce soir-là, pour trouver le pétillant poète Émile Vigneault, il suffisait de se trouver à la Ninkasi. Poursuivant avec sa poésie pleine de surprises, d’amour, d’énergie. Écrivain, metteur en scène, militant écolo, il a fait participer le public en créant une musique faite de sons émis par chacun, ces “sonorités mystérieuses qui reposent au tréfonds de nous”.

L’ensemble Klezmer Sainte-Nigoune, dans une formation réduite pour cause de fin de semaine de l’Action de grâces, a emporté le public vers les sons de l’Europe ashkénaze. Une prestation bien trop courte, mais on pourra se consoler en se rappelant que l’ensemble donne régulièrement des concerts dans le quartier.

Photographie PL.

La soirée aura connu une fin endiablée, avec une prestation impressionnante des Malchaussées, une troupe de gumboots, qui revenait tout juste d’une compétition au Ghana. Ayant préparé une prestation spécialement pour Saint-Jean-Baptiste, à laquelle elles ont fait participer le public.

Par | 2018-10-17T21:38:59+00:00 08/10/2018|Catégories : Art et événements, Culture et éducation|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.