La rue Saint-Eustache, une rue disparue du quartier Saint-Jean-Baptiste

La rue Saint-Eustache a été démolie en 1966, pour faire place notamment à l’autoroute Dufférin et l’avenue Honoré-Mercier. Le Bourdon vous offre un petit voyage dans le temps, dans le Saint-Jean-Baptiste d’avant la rénovation urbaine.

Il faut savoir tout d’abord qu’on ne parle pas d’une petite rue, puisqu’elle partait de la Côte d’Abraham pour aller jusqu’au Parlement, soit près de 450 mètres (comme l’actuelle avenue Honoré-Mercier). L’origine du nom de la rue est obscur. Elle est peut-être nommée en l’honneur d’Eustache Martin, fils d’Abraham Martin, qui a été baptisé à Québec le 24 octobre 1621. Ou peut-être la dénomination Saint-Eustache honorait-elle la mémoire de Jean-Eustache Lanoullier de Boisclerc (1689 ou 1694-1750), contrôleur de la Marine et grand voyer de la Nouvelle-France, propriétaire du terrain au moment où la rue a été tracée (source: toponymie Ville de Québec).

Plan d’assurance incendie de 1957. Le plan permet de prendre la mesure de la longueur de la rue, et de tout ce qui a disparu à la fin des années 1960, pour faire place à l’autoroute. La plupart des bâtiments étaient des immeubles d’habitation de brique. On peut voir des détails du plan ci-dessous. Source: Insurance plan of the city of Quebec, volume 1. Toronto ;Underwriters’ Survey Bureau Limited,1957-1961, BAnQ.

La rue était longue, le quartier densément peuplé, et la rue sans doute animée, si l’on se fie à tous les commerces qui y avaient un numéro de téléphone en 1968. En remontant la rue depuis la Côte d’Abraham jusqu’à Saint-Cyrille (le futur Boulevard René-Lévesque), on retrouve ainsi le Service social des sœurs de la Charité (au 745), le Collège O’Sullivan (au 775), le restaurant La Louve (au 780), le Ministère de l’Agriculture et de la Colonisation (au 825), et le Buffet Nadeau (au 925) (source: Annuaire Marcotte de 1968, BAnQ). Au 80, on trouvait également la Commission des Allocations sociales du Québec.


Intersection des rues Saint-Eustache et Saint-Olivier. Photographie datée du 15 mai 1959. À gauche au 745, on trouvait le service social des sœurs de la charité. Source: Archives de la Ville de Québec (Q-C1-14-N004502)

Façade de l’ancien salon de coiffure Nancy’s et de l’ancien dépanneur Marché Saint-Joachim. Photographie datée du 18 mars 1946. Source: archives de la Ville de Québec Q-C1-14-N002758)

Photographie datée du 18 mars 1946. On voit également le salon de coiffure Nancy’s. Source: Archives de la Ville de Québec (Q-C1-14-N002757)

Intersection de la rue Saint-Eustache et de la rue Sainte-Julie. Photographie datée du 16 octobre 1946. Source: Archives de la Ville de Québec Q-C1-14-N001402

L’intersection des rues St-Joachim et St-Eustache, on y voit au 44, rue St-Eustache l’épicerie Aimé Morin, le 18 mars 1944. Via

Immeuble à logements situé au 948, rue Saint-Eustache. Photographie datée du 9 mai 1962. Source: Archives de la Ville de Québec Q-A5-IC-N022071

Maison à logements située au 935-945, rue Saint-Eustache. Photographie datée du 9 octobre 1962. Source: Archives de la Ville de Québec Q-A5-IC-N022070

Immeuble à logements situé au 915, rue Saint-Eustache. Photographie datée du 15 janvier 1959. Source: Archives de la Ville de Québec (Q-A5-IC-N022069)

Immeuble situé au 869, rue Saint-Eustache. Photographie datée du 15 janvier 1959. Source: Archives de la Ville de Québec (Q-A5-IC-N022068)

Le Buffet était situé près de la rue Saint-Patrick. Sur sa façade, on peut voir les enseignes pour les Liqueurs Fortier et crème glacée Arctic. Photographie datée du 17 novembre 1966. Source: Archives de la Ville de Québec Q-C1-14-N006402

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.