Joe Malone est sorti grand vainqueur d’un sondage auprès de la population: il aura sa statue sur la place Jean-Béliveau. Mais ce que l’on sait sans doute moins, c’est que le fameux marqueur a vécu dans Saint-Jean-Baptiste.

Le capitaine des Bulldogs de Québec lors de leurs conquêtes de la coupe Stanley en 1912 et 1913, a obtenu la faveur populaire avec 46 % des voix. « Nous avons récolté près de 3 000 votes du public, un excellent résultat pour une équipe qui a brillé il y a plus d’un siècle, a mentionné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Joe Malone est considéré comme le premier héros sportif de Québec. Natif de Sillery, il a inscrit 7 buts dans un même match en 1920, et ce record tient toujours! Ce sera un honneur d’immortaliser cet homme à Québec aux côtés de Jean Béliveau et des frères Stastny ».

Joe Malone, entre 1909 et 1920. Source: Archives de la Ville de Québec.

Maurice Joseph Malone, dit Joe Malone, a en effet vécu au 734 Philippe-Dorval (qui était alors le 7 rue Racine) jusqu’en 1917, et une plaque épigraphique lui rend d’ailleurs hommage. Le bâtiment en lui-même est tout à fait typique de Saint-Jean-Baptiste, et on ne possède que peu d’informations sur son histoire. En revanche, même s’il était déjà connu à l’époque, ce n’est pas en tant que joueur professionnel qu’il s’affichait (le sport n’était pas une profession permettant de faire vivre les joueurs à l’époque). Et c’est ainsi que les annuaires Marcotte le présentent comme culler / mesureur de bois (ci-dessous l’annuaire de 1910). Bref, un résidant tout à fait typique du faubourg ouvrier qu’était alors Saint-Jean-Baptiste, à un détail près: sa très belle carrière au hockey!