C’est certain que ça fait un bout de temps qu’il n’y a pas d’activités dans le bâtiment», convient Martin Roy, porte-parole de la Société québécoise des infrastructures (SQI). «Mais il faut trouver la chose qui va le mieux correspondre à l’endroit. Ce n’est pas simple de trouver une vocation qui colle avec la réalité du bâtiment.

A lire dans le Soleil, le 22 février 2019

Profitez-en pour lire ou relire notre article au sujet de la Chapelle du Bon-Pasteur.