Un avenir toujours incertain pour la chapelle du Bon-Pasteur

C’est certain que ça fait un bout de temps qu’il n’y a pas d’activités dans le bâtiment», convient Martin Roy, porte-parole de la Société québécoise des infrastructures (SQI). «Mais il faut trouver la chose qui va le mieux correspondre à l’endroit. Ce n’est pas simple de trouver une vocation qui colle avec la réalité du bâtiment.

A lire dans le Soleil, le 22 février 2019

Profitez-en pour lire ou relire notre article au sujet de la Chapelle du Bon-Pasteur.

 

Par | 2019-02-24T19:53:42+00:00 24/02/2019|Catégories : Revue de presse|Mots-clés : , |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Québécoise d'adoption depuis 2007 et résidente de Saint-Jean-Baptiste depuis 2012, je suis passionnée de démocratie locale, d'histoire et de patrimoine. Co-fondatrice du Bourdon média collaboratif, je suis également engagée dans divers organismes du quartier, comme le Comité Populaire, Espace Solidaire, et le Comité du patrimoine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.