La coopérative d’habitation La Fameuse, sur Saint-Olivier, a un projet de murale, qui pourrait être réalisé dès cet été. Nous nous sommes entretenus avec l’un des membres de la coop, François G. Couillard pour en savoir un peu plus.

La coopérative La Fameuse existe depuis 1982, et se situe au 545 rue Saint-Olivier. L’un de ses murs, sans fenêtres, donne directement sur le stationnement à l’angle des rues Sutherland et Saint-Olivier. Un beau mur sur lequel les graffitis et autres tags abondent régulièrement. “Le printemps dernier Graff’cité a nettoyé la rue au complet et quelques jours après, un nouveau graffiti apparaissait. On a un enjeu de tags envahissant” nous explique ainsi François G. Couillard.

L’idée flotte dans la petite coopérative d’une vingtaine de logements depuis quelques années, soulevée par plusieurs artistes qui ont résidé dans la coop au fil du temps. Et on les comprend: un beau mur, sans fenestration, qui donne sur un stationnement, et qui pourrait être admiré par beaucoup de monde… Autant dire un magnifique canevas pour artistes.

Le projet est ambitieux, car la murale doit recouvrir toute la hauteur du mur, soit près de trois étages! Plusieurs artistes ont soumissionné pour le projet, et c’est l’artiste MC Grou, dont l’atelier se situe dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, qui a été retenue. D’ailleurs, dans le quartier, on peut voir les œuvres de MC Grou dans la cour arrière du bar Le Sacrilège (l’orang-outan et la jungle), sur les murs intérieurs du Bols & Poke sur Saint-Jean… La qualité du projet, l’intérêt de l’artiste pour le projet et son portfolio ont contribué à ce choix. “On est vraiment content de l’ouverture et de l’enthousiasme de MC Grou pour le projet. Elle est très à l’écoute de nos demandes” nous explique François G. Couillard.

Le projet devrait démarrer au début de l’été, au mois de juin, “si tout se déroule comme prévu”. Car un tel projet nécessite des autorisations et des fonds… Une demande de permis est en cours auprès de la ville. “Les délais sont d’environ un mois ou plus. On va se plier aux demandes de la Ville s’il y en a” précise-t-il. La coop a dû fournir un croquis détaillé avec les couleurs employées, les dimensions précises, la méthode etc. Et le thème de la murale? “Tout ce qu’on peut dire, c’est que ça va être à l’image du quartier. Ça va plaire aux enfants en plus d’être un symbole d’ouverture à la diversité sexuelle. Les enfants de la coopérative ont contribué à choisir le thème de la murale” ajoute-t-il.

Pour ce qui est des fonds, le projet est actuellement en cours de sociofinancement, sur la plateforme Haricot. L’objectif est de rassembler 2500$ d’ici la fin juin. “On est une petite coop pour un gros projet. On a absolument besoin que les gens contribuent pour le financer” ajoute ainsi François G. Couillard. On devrait d’ailleurs retrouver les porteurs du projet à la Fête des voisins et la Fête de quartier, pour parler du projet et obtenir des dons. En attendant, le projet est soutenu par plusieurs organismes du quartier, dont le Comité Populaire Saint-Jean-Baptiste et le Conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste.