L’installation de la paroi de verre devait être complétée à l’automne 2018, mais les retards se sont accumulés en raison, notamment, de la complexité architecturale du projet.

C’est l’installation des poutres d’acier, sur lesquelles reposeront les panneaux de verre, qui a entraîné plus de défis que prévu.

A lire sur Ici Québec, le 29 avril 2019.