Inaugurée la semaine passée avec quelques abonnés, une exposition permanente ouvre au public dans le Quartier Saint-Jean-Baptiste ce mardi 17 septembre 2019.

Le thème porte sur les juifs de Québec, et c’est évidemment au Théâtre Périscope! Scène de théâtre corporative, récemment rénovée, ouverte en 1985 (devenue Périscope quelques années plus tard), le bâtiment à l’angle de Crémazie et Salaberry avait été construit pour être une synagogue. L’antisémitisme connaissait une poussée à Québec, sous l’impulsion de certaines congrégations catholiques et du quotidien L’Action catholique. Quant au maire Lucien Borne, accusé par ses détracteurs d’avoir favorisé les juifs dans le projet de la synagogue, il promit en 1942 à ses opposants un parc public…

L’inauguration du lieu de culte était prévue pour le 21 mai 1944, un incendie criminel est survenu la veille. La congrégation “Beith Israël Ohev Shalom” (La maison d’Israël – amour de la paix, en français) put ouvrir au début des années 50, mais déménagea au début des années 80 pour s’établir sur Mérici, dans un local bien plus petit. Chaque semaine, du lundi au vendredi, de 12h à 17h30 (heures d’ouverture de la billetterie), n’hésitez pas à pousser la porte du Périscope. Vous y découvrirez quelques artefacts d’un pan de l’histoire de la Ville, ainsi que des explications en français et en anglais. Lorsque les longs travaux ont commencé au Périscope, la plaque rappelant l’histoire de l’édifice a été démontée. Il ne manque qu’une chose: que la Ville de Québec en fasse une nouvelle, mais qui indiquerait aussi l’exposition.