Courez voir revivre Pauline Julien et Gérald Godin sur les planches du Périscope; “Je cherche une maison qui vous ressemble” saura faire vibrer toutes vos cordes, poétiques, politiques et amoureuses. Et vous donnera une belle idée de ce que l’expression “soif d’absolu” peut signifier.

Collage de poèmes et de chansons, habilement servie par deux musiciens en live et des projections documentaires, la pièce retrace l’évolution des amours de Pauline Julien et de Gérald Godin, au rythme du bouillonnement des années 1960 et 1970, jusqu’au rêve d’un pays libre qui s’éteint en même temps que ces deux monuments. Métaphores des transformations et de l’émancipation d’un pays, indépendants et indissociables, Julien et Godin revivent l’espace d’un instant. Pour le plus grand plaisir d’un public aussi ému qu’enthousiaste en ce soir de première au Périscope.

Et tout en interprétant leurs personnages, Catherine Allard et Gabriel Robichaud interviennent en leur nom. Un procédé qui peut décontenancer au tout début, mais qui permet d’instaurer un dialogue entre ce que nous étions, ce que nous sommes, et ce que nous pourrions être. Ce “nous” étant le Québec en entier, et chaque personne qui y vit. L’écriture de Marie-Christine Lê-Huu permet de faire résonner les histoires personnelles des comédiens avec celles du poète et de la chanteuse, et tout à fait vivants et contemporains.

Passionnée, entière, politique jusqu’au bout du poing, féministe autant que nationaliste, Pauline Julien est incarnée de manière incandescente par Catherine Allard. La comédienne, qui a eu envie de créer un spectacle en hommage à l’artiste 20 ans après sa mort, est tout simplement transfigurée par son rôle, et ne fait plus qu’une avec Pauline Julien quand elle interprète ses chansons, tant dans la voix que dans la gestuelle.

Que l’on connaisse ou non Pauline Julien et Gérald Godin, cette pièce est à voir. Pour découvrir ou se replonger dans ses souvenirs, pour avoir une idée de l’exaltation politique et intime de l’époque. Pour entrevoir ce que signifie d’avoir des idéaux. Même inachevés.

Informations

  • La pièce est présentée du 8 au 19 octobre.
  • Compagnies — Autels particuliers et Théâtre les gens d’en bas
  • Texte — Marie-Christine Lê-Huu
  • Mise en scène — Benoît Vermeulen, assisté d’Ariane Lamarre
  • Distribution — Catherine Allard et Gabriel Robichaud. Musiciens Gaël Lane Lépine et Cédric Dind-Lavoie