On en sait désormais un peu plus sur la transformation que subira l’édifice Le Séjour; d’immeuble logeant des locataires à faibles revenus, il proposera désormais des lofts meublés destinés à une clientèle beaucoup plus aisée.

Le nouveau propriétaire est la Société immobilière Bélanger. La transaction a été finalisée au cours de l’automne 2019, plus d’un an après qu’un incendie ait ravagé l’immeuble vétuste du 315 rue Saint-Jean en mai 2018. Plus de 130 ménages, dont une majorité à faible revenus, plusieurs personnes âgées ou personnes à mobilité réduite, s’étaient alors retrouvées à la rue du jour au lendemain, sans possibilité de réintégrer leur logement rapidement.

Le projet “Ilo” propose désormais 135 unités meublées, réparties sur les 9 étages, principalement des lofts, des 2 ½ ou des 3½ destinés à la location à court ou long terme, pour un prix allant de 945$ à 1395$ pour un 1½ ou un 2½ et de 1295$ à 1995$ par mois pour un 3½. Les appartements incluent tous les meubles, vaisselle, internet haute vitesse illimité, chauffage, électricité, télévision intelligente avec câble HD, etc.

Les espaces communs ont également été rénovés, puisque le projet prévoit une piscine intérieure, un bassin froid, un sauna scandinave, un gym, une salle de yoga, une terrasse BBQ au toit avec vue 360 degrés, un espace lounge et co-working, une salle de réception, des stationnements pour vélos, un espace lave-auto, etc.

Il est plus que probable que les anciens locataires réintégreront jamais leur logement et leur milieu de vie. Interrogée par le Bourdon, Marie-Ève Duchesne, permanente du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste déclare : “ce promoteur est bien connu du Comité populaire et des autres groupes logements de Québec pour procéder à des « réno-évictions ». Bien que les évictions n’aient pas été nécessaires dans ce cas-ci, l’achat de ce bloc par ce promoteur est une mauvaise nouvelle pour les locataires mal-logés. Transformer un bloc d’appartements aux prix accessibles en appartement de luxe est un pas de plus vers la gentrification« .

Des espaces commerciaux sont prévus au rez-de-chaussée. Si le galeriste d’art a fermé, et le salon de coiffure T’es-tu-vu l’allure a déménagé, nous ignorons à l’heure actuelle quel(s) commerces s’installeront dans les locaux.