La Ville en a fait l’annonce aujourd’hui: elle reconduit le concept des rues partagées « dans un concept revu et amélioré ». Il est prévu que quatre rues du quartier bénéficient ainsi d’aménagements urbains et qu’elles soient plus conviviales pour les résidentes et les résidents.

Les rues identifiées seront agrémentées de bacs à fleurs et des œuvres marquées au sol y prendront place. Des placettes éphémères et du mobilier urbain seront de plus aménagés pour permettre aux passants de profiter des lieux en toute sécurité. Des 18 rues prévues par la Ville, quatre se trouvent dans le quartier:

  • Rue Richelieu, de l’Avenue de Salaberry à l’Avenue Honoré-Mercier
  • Rue Deligny, de la rue Lavigueur à la rue d’Aiguillon
  • Rue Saint-Gabriel, de la rue de Claire-Fontaine à la Côte Sainte-Geneviève
  • Rue des Zouaves, de la rue Saint-Jean à la rue Saint-Patrick

Le projet de la Ville vise « une saine cohabitation de tous les usagers de la route sur la voie publique » et d’offrir « un accès privilégié aux espaces verts et aux commerces ». La vitesse y est limitée à 20 km/h et le stationnement demeure permis selon la signalisation en place. Ces mesures seront en vigueur du début juin à la mi-octobre.

Soulignons ici que le projet de rue partagée sur la rue des Zouaves coïncide partiellement avec les revendications du comité populaire Saint-Jean-Baptiste, qui souhaite prolonger ainsi le lien actif de la basse-ville à la haute ville, grâce à un corridor de rues partagées partant de l’ascenseur du Faubourg vers la Grande Allée, en passant par les rues Sainte-Claire, Des Zouaves et de la Chevrotière. Rappelons également que le 13 octobre dernier, le groupe populaire avait officiellement déposé un projet de la rue partagée sur Saint-Gabriel au conseil d’arrondissement de la Cité-Limoilou. Le Comité populaire demandait alors à la Ville de Québec d’aller plus loin que son projet actuel de rues partagées temporaires sans aménagement et demandait des aménagements structurants et permanents pour la rue Saint-Gabriel.

Un nettoyage printanier à partir de mars

La Ville annonce également que les activités préparatoires au nettoyage des rues et des pistes cyclables se tiendront dès la fin mars et le nettoyage se poursuivra jusqu’en juin. L’ordre de priorité suivant sera respecté :

  1. Pistes et bandes cyclables / artères principales / centre-ville / trottoirs;
  2. Rues avec lignage;
  3. Rues résidentielles.

Les rues partagées seront priorisées dans les séquences de nettoyage printanier afin de pouvoir procéder au marquage, de mettre en place la signalisation et de placer le mobilier urbain. Les pistes cyclables seront également privilégiées. Elles seront déneigées dès la fin mars pour permettre leur nettoyage à la mi-avril. Dans les secteurs denses, l’interdiction de stationner sera nécessaire afin d’effectuer un nettoyage de qualité et un marquage conforme, notamment au centre-ville. Les interdictions de stationner seront annoncées par des panneaux de signalisation orange, installés en bordure des rues.