« Penses-tu que les Québécois vont aimer ça ? » Quand Minh Hieu Phan a entamé une transformation complète du restaurant familial à Québec, ses parents n’ont pu s’empêcher de poser la question. Leur recette fonctionnait depuis presque quatre décennies, mais le vent du changement était irréversible : exit les plats asiatiques adaptés à un public occidental, puisque leur fille de 38 ans avait résolument décidé d’embrasser son héritage.

L’ouverture du nouveau Gao comptoir vietnamien coïncidait avec la passation du flambeau entre deux générations : la première étant arrivée ici depuis le Vietnam avec la toute première vague des boat people, et la deuxième ayant grandi à Québec à titre de minorité visible. C’est en partie grâce à la cuisine que la famille Phan s’est enracinée dans la région.

La suite à lire sur Ici Radio-Canada, le 8 mars 2021