Ce ne sont pas moins de trois entreprises qui s’installent dans le Faubourg. Officiellement installées depuis le 1er décembre au rez-de-chaussée du Tandem, iXmédia, Kabane et les éditions Septembre viennent créer un mini-pôle techno dans cette partie du quartier. Pour en parler, nous avons rencontré Carl-Frédéric de Celles, président et principal actionnaire d’iXmédia, dans des locaux qui finissent tout juste d’être aménagés.

Le rez-de-chaussée du Tandem était resté vide depuis la fin de la construction de l’immeuble. Trois entreprises-sœurs ont pris possession de tout l’ensemble, animant de facto l’une des entrées du Faubourg, à l’angle des rues Saint-Jean et Turnbull, où elles forment désormais un mini-pôle économique dans la partie est du quartier. Septembre a investi les locaux proches de la caserne de pompier, iXmédia ceux au centre et Kabane occupe l’angle au coin des rues d’Aiguillon et Philippe-Dorval.

Les trois entreprises composent un ensemble qui s’est consolidé au fils des ans et à l’origine duquel on retrouve iXmédia. Fondée en 1995 à l’initiative de trois finissants de l’Université Laval (en économie, informatique et graphisme), l’entreprise iXmédia s’était donné pour mission de concevoir et réaliser des solutions interactives d’apprentissage à base de technologies numériques, notamment des sites Internet et des cd-roms. Aujourd’hui, iXmédia se spécialise dans la planification stratégique, le développement, la conception de solutions interactives et plus globalement de l’univers numérique de nombreuses entreprises (ce qui inclut toujours de faire des sites Internet). L’agence de publicité Kabane est issue de l’association d’iXmédia et de Simon L’italien, et s’occupe de communication, de marketing, de publicité, de réseaux sociaux. Cet ensemble est complété par Septembre, dont Carl Frédéric De Celles a fait l’acquisition il y a quatre ans. C’est aujourd’hui la sœur de Carl-Frédéric de Celles, Annik de Celles, qui en assume la direction générale.

Les trois entreprises étaient auparavant implantées dans Saint-Roch, depuis 1999 pour iXmédia, d’abord sur Saint-Joseph puis sur Charest Est, dans l’édifice de Beenox (le studio de développement de jeux vidéo). Malgré la pandémie, Beenox a eu besoin de plus de locaux pour la poursuite de ses activités, ce qui a poussé iXmédia, Kabane et les Éditions Septembre à chercher ailleurs. La fin des crédits d’impôts pour les entreprises technologiques aurait pu impliquer un déménagement loin du centre-ville. Mais pour Carl-Frédéric de Celles, il était important de rester au sein d’un quartier aussi effervescent que Saint-Roch et de continuer à profiter d’une vie de quartier intéressante. Faute de pouvoir relocaliser l’ensemble dans Saint-Roch, l’opportunité d’acquérir le local de la rue Saint-Jean s’est présentée. “Tout le monde dans l’équipe voulait rester au centre-ville ou en télétravail, et être proche des transports en commun” nous dit Carl-Frédéric de Celles, qui précise être “très content d’être au rez-de-chaussée, de voir le monde dans la rue” et se sentir proche de tout dans ces nouveaux locaux.

Comme on peut le voir en passant devant l’édifice, les locaux ont été considérablement aménagés, du sol au plafond. Les travaux ont débuté il y a quelques mois; on doit leur conception à la firme LemayMichaud. L’aménagement intérieur répond aux besoins de travail post-pandémiques, alliant flexibilité et espaces de rencontres informelles, aires ouvertes et alcôves ou salles de travail intimes. “On s’est permis d’aménager les locaux pour longtemps” indique Carl-Frédéric de Celles. “On s’est posés, et on a pensé au futur du travail et à la mixité des fonctions” ajoute-t-il. Outre les aires de travail, plusieurs endroits permettent la socialisation entre les membres du personnel (l’auteure de ces lignes avoue ici sa grande jalousie par rapport à l’aire de cuisine). Si pour le moment les locaux sont encore peu occupés, les employés reviennent progressivement, alternant entre télétravail et travail en présence. À terme, ce seront près de 75 personnes qui évolueront dans les locaux.

De fait, la dynamique de cette partie du quartier pourrait s’en ressentir rapidement. Les locaux, situés au croisement des rues Saint-Jean, d’Aiguillon, Turnbull et Philippe-Dorval demeuraient en effet inoccupés depuis l’achèvement de la construction du Tandem. Marie-Noëlle Bellegarde-Turgeon, directrice générale de la Société de Développement Commercial, se réjouit de l’arrivée des entreprises dans le quartier. “Nous croyons au pouvoir attractif de notre secteur et à la mixité des services offerts. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous souhaitons la bienvenue à ces entreprises créatives et à leurs employé‧e‧s.” déclare-t-elle. Pour sa part, Carl-Frédéric de Celles sent “que ça a un impact sur la vie de quartier et sa vie économique”. On pense bien entendu à l’impact immédiat que les employé‧e‧s peuvent avoir sur les restaurants tels Victor ou le Poulet portugais, mais également sur d’autres acteurs de proximités, comme les Sablés de l’Osti d’français et bien d’autres encore. Au-delà des impacts économiques sur le tissu local, Carl-Frédéric de Celles est un entrepreneur local bien connu pour ses nombreuses implications (co-fondateur de la Ruche, il est actuellement président du conseil d’administration du Théâtre du Trident et s’implique dans le Web à Québec, entre autres); il n’est d’ailleurs pas la seule personnes des trois entreprises à s’impliquer, puisque Stéphanie Cliche, directrice générale chez Kabane et résidente du quartier, siège sur le conseil d’administration de la SDC.

L’inauguration des locaux se fera officiellement en janvier prochain. En attendant, le quartier accueille trois entreprises dynamiques, et on leur souhaite de belles réussites!