Les compagnies franco-ontariennes Trillium et Catapulte s’amènent au Carrefour international de théâtre de Québec pour nous présenter Durant des années, un spectacle audacieux dans le style True Crime.

Vingt ans après les faits, la journaliste Mélanie Breton (Danielle Le Saux-Farmer) se replonge dans l’histoire du meurtre d’un adolescent de l’île fictive St-Floribert-de-Lièges, dont elle est originaire. Au départ, elle souhaite créer un balado en hommage à la victime et questionner les insulaires sur la remise en liberté du meurtrier. La pression de sa productrice la mènera (trop) rapidement à mettre son éthique et son humanité de côté pour livrer les secrets de la communauté.

Les décors (et quelques personnages) sont en fait des projections d’images mouvantes issues de l’intelligence artificielle. Pour un effet de profondeur, ces images sont projetées à la fois derrière et devant les interprètes.

Les acteur·ices constamment camouflé·es derrière une toile et des projections, ne pouvant transmettre l’émotion q ue par un micro qui fait parfois défaut, enterré·es même à l’occasion par la musique et le bruitage, peut-on encore parler de théâtre?

Le metteur en scène et concepteur vidéo Pierre Antoine Lafon Simard avoue que plusieurs choix esthétiques sont nés de considérations techniques, mais contribuent aussi à l’effet balado, à l’impression de faux. A-t-il réussi le pari de remettre en question les médias et les nouvelles sources d’info-divertissement, ou s’est-il fait prendre au piège de la technologie qu’il voulait au service du propos?

Durant des années sera à nouveau présenté ce soir au Théâtre Le Diamant.