Festival du Jamais Lu

Festival du Jamais Lu 2017-11-30T12:03:34+00:00

Pour une 7e édition et en trois journées bien remplies, le Jamais Lu nous offrira encore cette année le plus neuf, le plus palpitant, le plus urgent de la dramaturgie de la Ville de Québec.

À travers une série de lectures théâtrales mettant à l’honneur les mots, cette 7e édition revient prendre d’assaut le Périscope, transformant la salle en un quartier général / bar / salle de spectacle où la parole est directe et libre; où les auteurs allument des feux inspirants, absolument énergisants; où la fête peut éclater et nous rassembler pour célébrer ce formidable acte de résistance qu’est le geste d’écrire.

Informations sur le site du Théâtre Périscope.

Attention: en raison des travaux, le Festival sera présenté  au LANTISS de l’Université Laval
(Local 3655 du pavillon Louis-Jacques-Casault  1055, avenue du Séminaire)

 

Jeudi 7 décembre
UN COUP D’ENVOI, UN MONOLOGUE POLITIQUE ET UNE COMÉDIE CRITIQUE
Le rassemblement festif commencera en force dès 18 h, heure à laquelle Marianne Marceau et Sol Zanetti lanceront le coup d’envoi par une prise de parole sur les effets d’une existence collective. S’en suivra ensuite deux lectures intégrales : le monologue politico-fantastique Just IN de Lucien ratio à 19 h et, à 20 h 30, le texte Marathon de Maxime Beauregard-Martin, qui critique le milieu artistique avec un humour décapant.

Vendredi 8 décembre
9 H 30 – UNE LECTURE JEUNE PUBLIC TOUT EN MUSIQUE
En partenariat avec le Théâtre Les Gros Becs, nous présenterons, aux petits (8 à 10 ans) et aux plus grands le très joyeux texte Des mules pour Marie-Lucille, de Joëlle Bond, qui raconte le parcours de Vincent, jeune commis bègue et maladivement timide qui voit sa vie devenir une partition musicale au moment où il rencontre Marie-Lucille, femme mini souris aux pieds gigantesques. Un texte d’un ludisme et d’un imaginaire éblouissant.

19 H – LE CLASSIQUE ACCÉLÉRATEUR DE PARTICULES
L’accélérateur se remet en marche, et carburera cette année à la créativité de cinq auteurs, qui nous offriront cinq extraits de textes en construction :
Franconia (une comédie américaine), de Claude Montminy : un texte qui nous plonge au cœur du slogan « Make America great again ».
Sublime et noué, d’Anne-Marie Olivier : le résultat d’une rencontre extraordinaire avec Maurice, dont la sensibilité changea drastiquement suite à un accident de voiture.
Le Manoir Coors Light ou La fin des illusions, de Jean-Michel Girouard : une quête impossible poussée par l’envie d’ailleurs et de plus beau.
Dalida Tremblay, Ariel Charest : le regard de trois individus sur les vies de Dalida et Jeffrey Dahmer.
La paix, surtout de Lily Pinsonneault : le portrait désarmant d’une adolescente qui s’auto-médicamente pour gérer les symptômes de la bipolarité.

Samedi 9 décembre
20 H – DÉTRUIRE POUR MIEUX VIVRE ENSEMBLE
Six auteurs nous entraîneront dans un univers quasi-anarchiste avec As-tu détruit quelque chose de laid aujourd’hui ?, un projet orchestré par Catherine Dorion en étroite collaboration avec Simon-Pierre Beaudet, Bureau beige, Thomas Langlois, Gabriel Fournier, Annabelle Pelletier-Legros. Inspirée par la ligne éditoriale, Catherine Dorion a demandé aux auteurs d’écrire avec elle sur ce qu’ils aimeraient détruire pour désobstruer notre vivre-ensemble, pour désobstruer le paysage collectif, pour laisser entrer la lumière, pour rejeter avec force ce qui appuie constamment sur notre nuque, ce qui veut qu’on cesse de désirer, qu’on s’écrase. 

|||::
2 Rue Crémazie E, Ville de Québec, QC G1R 2V2