Ce concert grandiose s’ouvre avec Du crépuscule à l’aube du compositeur québécois Simon Bertrand, une pièce captivante pour ses motifs rythmiques et ses contrastes. La Symphonie no 9 représente le point culminant du génie de Beethoven. La puissance du Chœur de l’Orchestre, jumelée à quatre des plus belles voix canadiennes, rend grâce à toute la magnificence de cette œuvre colossale. La scène est désormais mythique : lors de la première en 1824, Beethoven, dos à la foule, encore absorbé par sa partition et complètement sourd, ne s’aperçoit pas de l’ovation qui lui est faite. Il faudra que la chanteuse Caroline Unger le tourne face au public en délire pour qu’il le réalise. Acclamée, la Neuvième symphonie entre dans l’histoire. À tel point que Wagner vit en elle « la dernière des symphonies ». Et Debussy d’ajouter qu’après elle, « la preuve de l’inutilité de la symphonie était faite ».

|||::
269 Boulevard René-Lévesque E, Ville de Québec, QC G1R 2B3