Fidèle à son style d’écriture, Mathieu Arsenault adapte son récit à la scène poussé par le désir de déstabiliser le public. Avec la complicité de Christian Lapointe, l’auteur-performeur rejette toute étiquette de comédien pour s’approprier l’oralité de son œuvre et en porter pleinement le contenu. Prêtant sa voix à celle de sa protagoniste, Arsenault renverse les codes et livre un monologue aussi énergique qu’ininterrompu pour parler au nom de ces personnes sans statut, ni sexe, ni occupation.

Avec son écriture comme seul dispositif scénique, l’artiste cherche à comprendre l’inquiétude de notre époque à vivre une vie ordinaire. Dans sa réflexion, il critique l’industrie culturelle et nos habitudes de consommation, ces solliciteurs d’éternelles insatisfactions.  À la fois fiction, enquête, conférence et performance orale et physique, cette expérience parle de notre temps par tous les moyens en espérant le libérer de ses contraintes abstraites.

|||::
2 Rue Crémazie E, Ville de Québec, QC G1R 2V2