Après des passages remarqués avec À tu et à toi (2007) et Laurier-Station, 1000 répliques pour dire je t’aime (2011), le Périscope se réjouit de retrouver la Compagnie dramatique du Québec avec Le baptême de la petite. En coproduction avec Les gens d’en bas, cette comédie grinçante expose des enjeux moraux importants. Signé par Isabelle Hubert, grande dialoguiste, ce texte questionne la légitimité du patrimoine et des traditions religieuses dans notre société québécoise, symbolisée par la maison familiale traditionnelle. Mise en scène par Jean-Sébastien Ouellette, la pièce témoigne de l’arrivée d’une culture étrangère dans notre société et de l’inquiétude de ce changement qui fragiliserait nos racines.

Le baptême de la petite, c’est d’abord l’histoire d’Antoine et de Maude, un couple forcé de se tourner vers l’adoption internationale à cause de problèmes de fertilité. C’est aussi l’histoire de Marie-Ève, la sœur d’Antoine avec lequel elle entretient une relation tendue, et de Rémi, son tout nouveau chum, viril pour les uns et douchebag pour les autres. Rassemblés autour d’un souper à la veille du voyage en Chine des parents adoptifs, des divergences majeures de points de vue surgissent lorsque la question du baptême est soulevée.

|||::
2 Rue Crémazie E, Ville de Québec, QC G1R 2V2