Le Premier concerto pour piano, célébrissime et vertigineux.

L’extrême virtuosité de Liszt fait rapidement de lui une véritable star. Considéré à juste titre comme le père de la technique pianistique moderne, son Premier concerto en est le reflet incontesté. C’est ici qu’entre en scène, 160 ans plus tard, André Laplante, qui s’approprie l’héritage du technicien et nous en fait une brillante démonstration.

Résolument slave, la Symphonie n° 9 de Dvořák suggère une certaine influence des musiques amérindiennes, insufflant ainsi à l’œuvre assez d’exotisme pour lui mériter le titre de « Nouveau Monde ».

LisztConcerto pour piano no 1
Dvořák, Symphonie no 9 « Du Nouveau Monde »

Ces escapades matinales permettront aux adeptes des grands classiques de profiter des plus belles œuvres du répertoire symphonique dans une ambiance chaleureuse.

Dès 9 h au foyer de la salle Louis-Fréchette, café et viennoiseries vous sont offerts par Chartwell, résidences pour retraites.

À 9 h 30 au foyer de la salle Louis-Fréchette, rencontrez un musicien de l’Orchestre qui vous parlera de son parcours et de son instrument.

|||::
269 Boulevard René-Lévesque E, Ville de Québec, QC G1R 2B3