Inspirée de l’œuvre de Sylvain Trudel, la pièce fait entendre, dans une langue franche et une poésie assumée, la parole d’une jeunesse en furie, insoumise, prisonnière d’une vie où tout pourrait avoir lieu, mais où rien n’arrive jamais; en quête d’une terre de liberté à laquelle appartenir, enfin.

Frédéric a 25 ans et il attend la mort. Parce qu’il refuse de mourir dans la langue inutile de ses parents, il ne parle plus à personne. À cette époque surchargée de bruits insignifiants, se taire est un premier acte de résistance. Dans la fièvre qui le conduit lentement vers la mort, le temps et l’espace s’embrouillent. Défile à son chevet une succession de morts et de vivants : une mère humiliée, un père silencieux, un amour disparu, un frère d’âme couvert de flammes. Alors que le sable envahit de plus en plus sa chambre d’hôpital, c’est finalement une procession imposante d’antilopes qui mènera Frédéric bien loin de sa banlieue natale.

|||::
2 Rue Crémazie E, Ville de Québec, QC G1R 2V2