«En avançant, il arrive qu’on s’arrête pour regarder le chemin parcouru. Marquer le temps. Mais quand le chemin derrière a disparu, on fait quoi ? Comment savoir si on avance ou si on tourne en rond?»

Un monologue dans lequel je joue plein de monde, plein de souvenirs qui refont surface pêle-mêle. Ça aurait pu s’appeler Mémoires de personnages oubliés.
C’est pas une comédie mais c’est drôle. C’est poétique, c’est philosophique, c’est personnel mais c’est drôle… mais pas juste drôle.

C’est dur à expliquer, faut l’entendre… On se voit le 25.” Patric

~ contribution volontaire

|||::
Le Fou Bar