Preuve de l’intérêt grandissant du revenu de base au Québec, comme partout au monde, deux jeunes personnes d’ici en ont fait le sujet de leur maîtrise. Elles viendront nous les présenter.

Ambre Fourrier a vu son mémoire publié chez Éditions Écosociété sous le titre «Le revenu de base en question». Elle y fait un tour d’horizon très éclairant des différentes propositions qui ont cours en ce moment et montre comment elles se complètent ou s’opposent. De plus, elle prend une position personnelle sur le sujet, dans la perspective de l’idée de la décroissance.

Alexandre Malenfant a fait sa maîtrise à l’Université de Tampere, en Finlande, un haut-lieu mondial de réflexion sur le revenu de base. Il a comparé les attitudes de syndicats finlandais et canadiens sur le sujet. À mesure que le débat prendra de l’envergure, il faut s’attendre que les syndicats ait leur mot à dire et que celui-ci pèse assez lourd. La recherche d’Alexandre Malenfant nous y prépare.

Un membre de Revenu de base Québec assurera l’animation de l’activité.

|||::
565 Rue Saint-Jean, Ville de Québec, QC G1R 1P5