Les bâtiments de l’ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague et du Foyer Nazareth sont vacants depuis de nombreuses années. À l’exception d’un projet privé présenté aux citoyen‧ne‧s en 2018, rien ne semblait bouger jusqu’à ce que l’on apprenne que la Ville achète l’ensemble, terrain et bâtiments.

Pour augmenter le nombre de résidant‧e‧s permanent‧e‧s dans le quartier, la Ville de Québec a signé une offre d’achat de 8 275 000 $ pour acquérir l’ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague, le Foyer Nazareth et l’ensemble du terrain à la suite d’une entente avec le Centre hospitalier universitaire de Québec. En restaurant les deux bâtiments, la Ville espère créer plus de 150 logements, ce qui correspond à environ de 225 à 250 nouveaux résidents. Cette acquisition permettra également de redonner aux citoyen‧ne‧s l’un des espaces verts les plus intéressant du secteur, soit l’ancienne cour de l’école primaire. Le terrain pourrait aussi accueillir d’autres projets, comme un jardin communautaire. Cette acquisition s’ajoutera à celle de l’îlot Saint-Vincent-de-Paul, aussi situé dans le site patrimonial du Vieux-Québec, effectuée en décembre 2022 et pour lequel une démarche de participation citoyenne sur sa requalification  est en cours. Pour Mélissa Coulombe-Leduc, conseillère du District de Cap-aux-Diamants, « cela démontre toute la détermination et la proactivité de la Ville pour ramener des résidentes et résidents dans le Vieux-Québec ».

Le dernier projet de développement sur le site avait été présenté en 2018 et n’avait pas fait l’unanimité. En 2014, le Comité populaire avait rendu public un projet de coopérative d’habitation sur ce site : La Contrescarpe. Regrettant le manque d’écoute de l’administration précédente, le Comité À l’époque, l’administration Labeaume avait rejeté du revers de la main le projet. Pour Vincent Baillargeon, permanent au Comité populaire, cet achat « est une bonne nouvelle considérant les différents besoins dans le secteur. Il est important que les terrains reviennent à 100 % à la collectivité notamment avec l’implantation de logements sociaux. Avec le bas taux d’inoccupation, la cherté des loyers, le manque de services communautaires et d’espaces verts : un projet collectif est une lueur d’espoir pour les citoyens et citoyennes qui veulent continuer à habiter le secteur et créer un quartier à échelle humaine ». Dans les prochaines semaines, le Comité populaire entamera les démarches avec différents acteurs et actrices du milieu pour que le projet représente la volonté citoyenne.

Un site patrimonial

Le site visé comprend actuellement deux bâtiments à valeur patrimoniale considérée comme supérieure. Situé en contrebas, le Foyer Nazareth date de la fin des années 1860, et faisait partie de l’ensemble conventuel des Sœurs de la charité. Il fut ensuite recyclé en résidences pour personnes âgées, et est désaffecté depuis 2010. Saint-Louis-de-Gonzague a été construit en 1898, afin d’y accueillir un pensionnat. L’annexe du côté est construite en 1940, et l’école s’y installe, avant de déménager à Lebourgneuf en 2010.